D’où vient le mot « enfer » ? #EDT5

D’où vient le mot « enfer » ? #EDT5

En d’autres termes – ENFER

Historique du mot

Le mot « enfer » nous vient du latin infernus qui signifie « qui est en dessous ». Les premières traces du mot enfer sont mésopotamiennes qui définit « l’En-Bas » comme étant le monde des morts à contrario de « l’En-Haut » le monde des dieux des vivants. Initialement donc le mot « enfer » fait référence au monde des morts qui se trouve en-dessous.

L’image d’un enfer où brûle un feu éternel et où Lucifer aka Satan (et non pas Tom Ellis) se charge de vous faire souffrir pour une durée indéterminée vient beaucoup plus tard avec le christianisme. Le christianisme image la Géhenne* qui dans les faits est une vallée située au sud-ouest de la vieille ville de Jérusalem qui servait de décharge où pour se débarrasser des immondices et éviter les épidémies, on versait régulièrement du soufre afin d’entretenir le feu qui pouvait sembler un feu perpétuel.

Jésus se servit de ce lieu pour expliquer à ses contemporains que la géhenne symbolisait le châtiment définitif.

 

* Géhenne du feu; feu de la géhenne; être jeté, précipité dans la géhenne. Les élus entreront dans un séjour délicieux (…)). « Géhenne » vient de Gehinnon, ou Hinnom.

 

Aux thermes, l’enfer c’est les autres

Après personne n’est revenu de l’enfer pour nous raconter la décoration des lieux mais pour Lucius le véritable enfer sur terre sont les thermes. Les thermes pendant l’Empire romain étaient surtout un lieu de rencontre. Les citoyens de tout rang social s’y côtoient de manière indifférenciée et tout l’Empire se rend aux bains quotidiennement. Certes on en profite pour faire sa toilette et soigner son hygiène corporelle grâce à des soins complets du corps. On n’y va pour se faire masser, se faire épiler, pour se détendre mais aussi pour rencontrer du monde, pour rigoler, pour négocier, suivre des conférences, colporter etc. 

On n’imagine donc mal une personne réservée et timide apprécier ce rituel de la vie romaine. 

Pauvre Lucius !

Sources

Nous sommes là
Contactez nous!